Le multicloud plébiscité, mais complexe à mettre en place

Inside GroupCloud
Une étude réalisée par Forrester Consulting pour Virtustream souligne la popularité des stratégies multicloud dans les grandes organisations, tout en pointant la complexité afférente.
Une enquête sur les stratégies multicloud, réalisée par Forrester Consulting pour Virtustream, montre que les trois-quarts des organisations interrogées ont entre deux et quatre fournisseurs de cloud à l'heure actuelle. Selon cette étude, 42 % des décideurs informatiques en Amérique du Nord et en Europe considèrent par ailleurs que l'adoption de services cloud managés est une priorité élevée ou essentielle pour eux cette année. Enfin, 94% des sondés prévoient d'augmenter ou de maintenir leurs dépenses multicloud, et 91% veulent maintenir ou augmenter les effectifs pour gérer le multicloud. Parmi les répondants, 92% combinent des clouds privés et des clouds privés hébergés, et 82% d'entre eux utilisent ces clouds pour des applications critiques pour leur entreprise. Selon les sondés, ces applications se définissent avant tout par le caractère sensible des données utilisées : il s'agit notamment de celles manipulant des données clients (citées par 59%), des données classifiées ou soumises à la propriété intellectuelle de l'entreprise (55%) ou des données financières (54%). Les applications de productivité se positionnent en dernière place, jugées sensibles par seulement 49% des répondants. Les services managés, une alternative au recrutement d'experts La quasi-totalité des répondants (94%) a rencontré un ou plusieurs défis lors du déploiement de leurs stratégies multicloud ainsi que pour la gestion de ces environnements. Les enjeux de déploiement concernent le design du réseau, la maîtrise des différents clouds et la conformité. Du côté de la gestion, il s'agit notamment de problématiques liées à la sécurité et à l'intégration. Pour répondre à ces défis, 30% des entreprises se tournent vers le recrutement d'experts dotés de compétences multicloud. Les répondants européens ont une légère préférence pour cette stratégie (33% contre 27% aux États-Unis). Toutefois, le recrutement est en lui-même un enjeu, comme le soulignent les auteurs de l'étude. Les partenariats avec des fournisseurs de cloud proposant des services managés apparaissent également comme un choix fréquent, mentionné par 29% des sondés. Les premières motivations pour faire appel à ces fournisseurs de services managés sont d'assurer l'intégration des clouds externes avec l'environnement IT traditionnel (pour 40% des sondés), de bénéficier d'outils pour faciliter la gestion et/ou optimiser les coûts (39%), ainsi que d'accéder à des compétences difficiles à trouver. À partir de trois fournisseurs de cloud différents, les entreprises sont davantage enclines à utiliser des services managés. Parmi les entreprises utilisant de tels services pour leur démarche multicloud, le premier bénéfice évoqué est de libérer du temps aux équipes internes pour travailler sur des initiatives stratégiques (44%), suivi par l'accélération des délais de mise sur le marché (43%) et le fait d'éviter l'acquisition difficile et coûteuse de compétences, sans compter leur rétention (42%). Les gains associés aux stratégies multicloud diffèrent selon que l'entreprise fait appel ou non à des services managés. Les répondants qui utilisent de tels services mentionnent notamment des délais de livraison de services réduits, la capacité à gérer les différents clouds de façon unifiée, une agilité accrue côté métier, un meilleur usage du temps pour les collaborateurs ou encore une meilleure expérience client / utilisateur. En revanche, ils sont un peu moins nombreux à mettre en avant des bénéfices d'ordre financier que les entreprises n'utilisant pas des services managés. Sourced through Scoop.it from: www.lemondeinformatique.fr